Petits plats sur grande plaque

Quand elle reçoit ses proches, Maeda Haruyo ne manque pas d’idées pour les régaler et leur faire plaisir.

nouilles-sautes-japon

Que mangez-vous lors d’un repas de famille ? Une raclette ? Une fondue de fromage ? Ou bien un barbecue si c’est l’été ? C’est vrai qu’en France, quand la famille se réunit, on fait souvent la cuisine avec le four, comme le poulet rôti, le gigot d’agneau, etc.
Au Japon, nous avons beaucoup de choix. Normalement, chaque foyer dispose d’une plaque chauffante électrique portative, ce qui permet de faire le yakiniku. Ce n’est pas même chose qu’un barbecue. Nous cuisons du bœuf tranché, de la langue de bœuf tranchée, du tontoro (porc bien gras), de la saucisse et des légumes que nous accompagnons d’une sauce spéciale. Le yakiniku se consomme toute l’année. Avec cette fameuse plaque chauffante, on peut cuire des okonomiyaki (crêpe à la japonaise, voir Zoom Japon n°44). Comme on peut en cuire jusqu’à 6 en une fois, c’est très pratique pour une famille nombreuse comme la mienne !

gyoza-japon

Si l’on décide d’utiliser cette plaque comme une poêle, les possibilités sont alors beaucoup plus vastes. On peut faire des yakisoba (nouilles sautées) pour 5 personnes ou cuire 60 gyôza (raviolis grillés) en une seule fois. Ce sont des repas classiques que l’on peut réaliser grâce à cette plaque chauffante. Mais on peut aussi se lancer dans des aventures culinaires avec elle. Cette année, j’ai ainsi préparé :
– Une paella. Pour bien la réussir, il ne faut pas mettre les crustacés tout au début. Car ils deviennent très durs quand le riz cuit. Il est préférable de les ajouter au cours des 5 dernières minutes de cuisson.
– Un gratin. Oui, c’est possible. On peut le préparer sans four. Avec un chalumeau, on gratine le fromage pour donner une apparence appétissante. On peut également varier la garniture dessus.
– Un omerice. Nous cuisons d’abord les œufs avant de les réserver. Ensuite nous faisons sauter le riz avec le poulet, l’oignon. Nous assaisonnons le tout avec du ketchup. Nous ajoutons après les œufs cuits décorés avec du ketchup.

yose-soba-japon

Au Japon, nous avons aussi la culture du nabe (casserole en terre). Il en existe de plusieurs tailles (de 1 à 6 personnes). Bien sûr, chez nous, nous avons celle de 6 personnes. Nous choisissons d’abord le goût, puis l’ingrédient principal et enfin les légumes. Il y a des milliers de possibilités.
– Yose nabe. Yose signifie “rassembler”. A la base de bouillon dashi, on ajoute ensuite divers ingrédients comme du poulet, du poisson, des coquillages, des légumes, des udon, etc.
– Kimchi nabe. Dominé par le Kimchi (chou mariné à la coréenne), ce plat contient du porc, des légumes et des nouilles chinoises.
– Shio buta nabe. Il s’agit d’un plat préparé à base de porc macéré au sel pendant 2 heures auquel on ajoute des légumes, des udon, etc.
Ce type de repas organisé autour de la plaque chauffante, c’est très convivial. On mange, on boit et on discute. Pas besoin d’aller en cuisine. Rien de tel pour réunir la famille ou bien les amis !
Maeda Haruyo

okonomiyaki-crepe-japonaise-japon