Sunny : Matsumoto nous bluffe encore

manga-sunny-taiyou-matsumoto
Sunny de Matsumoto Taiyou, traduit et adapté par Thibaud Desbief, éd. Kana, tome 1, 12,70 €.

Matsumoto Taiyou ne cesse de nous étonner et c’est tant mieux. Dans un univers du manga où l’on a tendance à publier des œuvres qui se ressemblent pour répondre aux exigences du plus grand nombre, l’auteur de Number 5, d’Amer béton ou  encore de Ping Pong se distingue avec une approche plus libre de son travail de mangaka. Sunny dont les éditions Kana publient le premier volume en est la parfaite illustration. Il nous surprend à plus d’un titre. Non seulement son dessin évolue de façon extrêmement forte, mais il aborde aussi une partie de sa propre existence. Inspirée par sa jeunesse dans un orphelinat, cette série de nouvelles lui donne l’occasion de montrer toute la profondeur de son talent. Grâce à son trait et aux personnages qu’il fait vivre, Matsumoto nous émeut sans pour autant donner dans le larmoyant. C’est juste magnifique. Il y avait longtemps qu’un auteur de manga, à l’exception d’Asano Inio, n’avait suscité autant d’émotion à la lecture de son travail. A se procurer d’urgence.