Cinéma : Hommage à la Shintôhô

Fidèle à sa volonté d’explorer la diversité du cinéma nippon, la Maison de la culture du Japon à Paris propose jusqu’au 1er juillet quelques pépites du studio Shintôhô. Fondé en 1947, il a produit quelque 800 films dont certains ont été réalisés par des grands noms d’Ozu à Kurosawa en passant par Mizoguchi. A découvrir le 24 juin à 14h Un Horizon étincelant (Chiheisen ga giragira tsu, 1961), film noir de Doi Michiyoshi. Et le 1er juillet, La Tête du serviteur (Gerô no kubi, 1955) d’Itô Daisuke à 14h et Bagatelle de printemps (Haru no tawamure, 1949) de Yamamoto Kajirô à 16h30.
101 bis, quai Branly 75015 Paris – Tél. 01 44 37 95 01
Tarif unique : 5 €.