Passé : Report des JO, une vieille histoire


Ce n’est pas la première fois que Tôkyô doit reporter les Jeux olympiques. Déjà en 1940, la ville en avait été privée en raison de la politique expansionniste du pays en Asie. Pourtant, elle avait obtenu leur organisation grâce au travail de Kanô Jigorô, fondateur du judo moderne et premier membre japonais du Comité international olympique. La capitale japonaise dut attendre 1964 pour les accueillir.