La toile de Nîmes revit à Osaka

toile-de-nimes-osaka-japonPour la plupart d’entre nous, le jeans évoque l’Amérique des cowboys et des marques légendaires comme Levi Strauss ou Wrangler. Les plus cultivés savent pourtant que c’est en France, à Nîmes plus précisément, que cette toile particulièrement solide a vu le jour et que son nom Denim trouve ses racines dans cette belle cité du Gard. Si la France et les Etats-Unis peuvent s’enorgueillir d’avoir popularisé cette matière indémodable, ils ne produisent plus de jeans à l’ancienne (brut et non lavé) depuis plus de 50 ans. Il faut aller du côté du Japon pour retrouver cette qualité grâce à un savoir-faire proche de l’artisanat. La couleur particulièrement soutenue des jeans nippons s’explique notamment par la maîtrise des teintes obtenues naturellement pour les tissus traditionnels. Parmi les marques qui sont devenues des références dans la production de jeans de grande qualité, on peut citer Momotaro Jeans, Samurai Jeans, Evisu, Warehouse ou encore Pure Blue Japan. “Fabriqué à la main et sans compromis” est le slogan de Momotaro Jeans. Avec un tel mot d’ordre, on ne s’étonne pas de voir ces vêtements proposés à des prix élevés d’autant qu’ils sont très difficiles à trouver en dehors de l’Archipel. Le site marchand Rakuten propose un espace spécial aux jeans nippons. Mais ne comptez pas trouver un jeans à moins de 200 euros.
http://event.rakuten.co.jp/borderless/topics/jeans/en/