Hoshinoya, cap sur la plénitude

Au pied du Mont Asama, un centre hôtelier d’un nouveau genre vous procure, le temps d’un séjour, une bonne dose de bonheur.

mont-asama-karuizawa-hoshinoya-japon
Hoshinoya, quelle que soit la saison, vous garantit des heures inoubliables au milieu d’une nature enchanteresse. © Hoshinoya

Si l’expression “se ressourcer”  a un sens pour vous, si elle correspond à un profond désir de faire une pause de façon à retrouver le tonus qui commençait à vous faire défaut, rendez-vous à Karuizawa, dans la préfecture de Nagano, à un peu plus d’une heure de Tokyo. Sa proximité avec la capitale japonaise en a fait un des lieux de villégiature de la bourgeoisie tokyoïte. Les célébrités du monde des affaires, de la politique et de la culture y possèdent bien souvent de somptueuses résidences secondaires qui, au milieu de la nature verdoyante, donnent un cachet certain à cette petite cité d’environ 18 000 âmes. Son charme attire en toutes saisons des milliers de visiteurs qui viennent admirer le paysage montagneux ou faire du shopping dans les nombreux magasins d’usine qui se sont implantés non loin de la gare desservie par le Shinkansen. En lisant ces quelques lignes, vous devez commencer à douter de l’invitation à se ressourcer dans un endroit que les habitants de la capitale ont, semble-t-il, décidé d’un commun accord d’envahir dès qu’ils en ont la possibilité. Pourtant, ce lieu d’où vous reviendrez complètement reposé et apaisé existe bien à Karuizawa. Retenez-bien son nom : Hoshinoya. Pour l’atteindre, il faut un peu s’éloigner du centre-ville. En sortant de la gare, vous pouvez prendre un taxi (il vous en coûtera environ 2 000 yens [18 euros]) ou emprunter une navette gratuite qui circule toutes les heures. Hoshinoya est la première illustration de l’hospitalité et du service à la japonaise adaptés aux exigences d’une clientèle qui souhaite profiter pleinement d’un environnement hors norme. Implanté au pied du Mont Asama et entouré par la forêt, Hoshinoya permet ainsi de prendre ses distances avec les mauvais côtés de la vie moderne, tout en bénéficiant de tous ses avantages. D’une certaine façon, on se coupe du monde le temps de son séjour. Tout commence dès l’accueil situé à environ deux kilomètres du centre hôtelier proprement dit. Le visiteur venu en voiture l’abandonne. Il la retrouvera à son départ. Dès que l’on pénètre dans le petit centre de réception, le ton est donné. Un musicien entouré de percussions vous accueille avec une musique apaisante qui sera omniprésente dans tous les lieux publics de Hoshinoya. Cette réception est une sorte de sas entre le monde réel et un univers enchanté et tranquille. A partir de cet instant, le client devient le centre de toutes les attentions. L’ensemble du personnel — nombreux — est à sa disposition pour rendre son séjour le plus agréable possible, un séjour qu’il va pouvoir organiser selon ses envies, en profitant notamment des nombreuses activités proposées autour de l’eau.

carte-karuizawa-japonL’eau est en effet l’un des éléments clés de Hoshinoya. Profitant de la présence d’une source d’eau chaude, la famille Hoshino avait créé en 1904 un établissement de bain que l’héritier actuel a décidé en 2005 de transformer en un centre hôtelier de grande classe, tout en maintenant le lien très fort qui existe entre ce lieu et l’eau. Au milieu de l’immense parc où il a implanté les maisons qui accueillent les clients coule une rivière dont le doux bruit envahit l’espace et contribue à maintenir son atmosphère reposante. L’eau, c’est aussi le bain public baptisé Tombo no yu qui dispose notamment d’un bassin extérieur donnant sur la nature. Ouvert au public dans la journée, il est réservé aux clients de Hoshinoya une heure tous les matins. Un autre espace dédié au bain est à la disposition de la clientèle. Ce Meditation Bath comme son nom l’indique est un lieu où l’on peut se rendre quel que soit le moment de la journée  pour profiter des bienfaits de l’eau chaude dans une ambiance feutrée et totalement apaisante. Enfin, l’eau est également une source d’énergie pour Hoshinoya qui produit grâce à elle 60 % de sa consommation énergétique. Une manière pour les responsables du lieu de rappeler concrètement leur attachement à la préservation de l’environnement et leur désir de le partager avec leurs hôtes.
Plusieurs activités en relation avec la nature environnante sont proposées tout au long de l’année. Parmi elles, la plus enthousiasmante est la promenade guidée dans la forêt qui entoure le centre hôtelier. Hoshinoya en a fait un sanctuaire pour les oiseaux, créant pour l’occasion Picchio, un centre de recherche sur la faune sauvage. Chaque matin, une balade de deux heures est organisée sous les auspices d’un guide qui vous fait partager sa passion. Selon les saisons, on peut observer différentes espèces de volatiles et ainsi découvrir une richesse locale insoupçonnée. La marche dans la forêt à flanc de volcan ouvre naturellement l’appétit. Au retour, il est recommandé de faire sa pause déjeuner à Kasuke, le restaurant de cuisine japonaise implanté au cœur de Hoshinoya dans le bâtiment principal du centre hôtelier. Cet espace vaut qu’on s’y attarde à la fois pour son aménagement intérieur (le restaurant est disposé en terrasse) et surtout la qualité de sa cuisine. Après avoir relaxé son esprit, reposé son corps, Hoshinoya vous offre la possibilité d’émoustiller vos papilles avec des produits locaux préparés avec grand soin. Il est temps ensuite de retourner profiter de votre appartement pour y prendre, pouquoi pas, un bain au saké qui achèvera vos dernières résistances s’il en restait. Vous ne souhaiterez alors qu’une seule chose : rester encore et encore. Hoshinoya est en effet le lieu parfait pour se ressourcer. A essayer de toute urgence et sans modération.
Gabriel Bernard

Pratique :
Hoshino, Karuizawa-machi, Nagano, 389-0194 Tél. : 81-267-45-6000. Au départ de Tokyo, emprunter le shinkansen Asama. Descendre à la gare de Karuizawa et prendre la sortie sud pour un taxi ou la navette gratuite.

Du sur-mesure qui gagne du terrain
hoshinoya-kyoto-japonGrâce à son succès enregistré à Karuizawa, Hoshinoya a décidé d’étendre son concept dans d’autres régions, en respectant le caractère de chaque lieu et en adaptant les activités proposées aux conditions locales. Depuis décembre 2009, Hoshinoya s’est implanté à Kyoto dans un cadre fantastique en pleine nature au bord de la rivière Oi. Un lieu idéal pour profiter pleinement des richesses de l’ancienne capitale impériale. En 2012, Hoshinoya ouvrira un centre à Okinawa avant d’en inaugurer un autre un an plus tard au pied du Mont Fuji. Le choix de ses endroits traduit évidemment le souci de la société d’être en harmonie avec la nature.
Mais cela a un prix. Un séjour (minimum deux jours pour bien en profiter) coûte 52 000 yens [480 euros] à Hoshinoya Karuizawa. Une somme rondelette qui se justifie néanmoins par le très haut niveau du service apporté. L’occasion de goûter l’excellence japonaise dans des endroits idylliques. Un excellent choix pour achever un voyage dans l’archipel, car cela permet de vous requinquer avant de retrouver le rythme éreintant du quotidien. Enfin la garantie d’un souvenir qui restera longtemps gravé dans la mémoire. Ne tardez pas à réserver, car on se bouscule désormais et les places sont parfois difficiles à trouver.
G. B.