Mangez 30 produits par jour !

Pourquoi les Japonais ont gardé la ligne ? La réponse se trouve dans un subtil équilibre de nombreux ingrédients.

produits-bento-japon
On n’a pas trouvé mieux que le bentô pour un bon repas bien équilibré.

Il faut manger 5 légumes ou fruits par jour. C’est ce qu’on dit en France. Ce n’est pas évident de bien respecter cette recommandation. Le matin, on prend le petit-déjeuner comme “un café au lait, une tartine grillée avec un peu de beurre et de confiture”. Peut-on considérer la confiture comme un fruit ? Pour déjeuner, quand les gens n’ont pas beaucoup de temps, ils se tournent vers le sandwich. Les plus classiques sont le jambon-beurre ou le jambon-fromage. Toujours pas de légumes. Même si l’on n’est pas pressé, on prend le plat du jour au restaurant qui se résume souvent à un steak-frites. Est-ce que la pomme de terre est un légume ? Oui, c’en est un. Le soir, la plupart des Français mangent léger, comme une soupe de légumes ou une salade. En conséquence, à moins de faire très attention, quand on vit en France, il est difficile de manger beaucoup de légumes ou de fruits.
Au Japon, on dit qu’il faut manger 30 produits différents par jour. Traditionnellement, on mange beaucoup de légumes. Le petit déjeuner japonais traditionnel se compose d’un bol de riz blanc, d’une soupe miso, d’un poisson grillé et d’un condiment à base de légume. Dans la soupe miso, on ajoute à la pâte de soja du wakame (algue). On peut aussi mettre plein de légumes dedans, comme de l’aubergine, des épinards ou des pousses de soja.
Pour le déjeuner, on emporte avec soi un bentô. C’est une boîte-repas bien équilibrée. Dedans, il y a du riz, l’okazu [plat] principal, comme du poulet sauté, du porc au gingembre ou du poisson grillé. Et il y a aussi deux ou trois petits okazu complémentaires comme un morceau d’omelette japonaise, des épinards au sésame, du kinpira gobô ou renkon (bardane ou racine de lotus mijotée sucrée et salée), des petites saucisses sautées.
Même si l’on prend un plat de jour au restaurant, il y a toujours beaucoup de légumes. Par exemple, même le tonkatsu qui est un plat gras est systématiquement accompagné d’une salade de chou. Puis dans le bol du riz, il y a du riz avec 15 céréales diverses. Dans la soupe miso, il y a au moins 5 produits différents, comme des champignons maitake, du kikurage blanc (Oreille de Judas), des carottes, etc. Le condiment est souvent de la patate douce mijotée, du navet, du tôfu dengaku et du mekabu (une sorte d’algue). Rien qu’avec ce plat du jour, on compte pas moins de 18 produits! Je ne connais pas ce type de plat du jour en France.
Vient ensuite le dîner. Prenons par exemple un bon karaage (Poulet frit) que les enfants adorent. Pour sa préparation, on utilise bien sûr du poulet, du gingembre râpé, de la sauce soja, du sake, un œuf, de la farine, du fécule et de l’huile. Cela fait déjà 8 produits. Comme le karaage est un peu gras, on prépare une salade de concombre avec de l’algue et du surimi. On assaisonne avec du vinaigre de riz, du sucre et un peu de sauce soja. On sert le tout avec un petit bol de soba (nouille de sarrasin) froides. On peut aussi servir un plat coréen: le chijimi ou crêpe salée à la coréenne. On peut y mettre beaucoup de légumes ! Si je compte bien, il y a 18 produits dont 5 à 6 légumes.
Voilà, vous comprenez mieux pourquoi les Japonais sont maigres, du moins en général. Aujourd’hui avec un mode d’alimentation qui s’est occidentalisé, le Japon connaît aussi des problèmes d’obésité. Voilà pourquoi, il faut revenir aux bonnes vieilles habitudes alimentaires d’antan.
Maeda Haruyo