L’insoutenable légèreté de Smap

Considéré comme l’un des boys bands les plus populaires du pays, Smap a bien failli plonger les Japonais dans la dépression, y compris le Premier ministre Abe Shinzô. Des rumeurs annonçant leur séparation ont circulé fin janvier avant d’être finalement démenties par le groupe. Le gouvernement a applaudi sa décision, précisant qu’ils remplissaient “les espoirs et les rêves du public”.