Promenade : A la rencontre de Tateishi

Une fabrique artisanale de brosses. / Eric Rechsteiner pour Zoom Japon

Le quartier conserve une bonne partie de son architecture des années 1950-1960, même s’il risque de bientôt les perdre.

Katsushika possède de multiples facettes et chacun de ses quartiers attire un type de personne différent : les amoureux de la nature se promènent dans le parc de Mizumoto et à Horikiri, les cinéphiles visitent Shibamata et l’amateur de manga va à Kameari. Et puis, il y a Tateishi, sans doute le quartier le plus “profond” de Katsushika, celui qui, plus que tous les autres, est resté fidèle à ses racines ouvrières. Maintenant que le shitamachi de Tôkyô (Asakusa, Nihonbashi, Kanda) n’est plus qu’un piège à touristes, un passage à Tateishi offre une occasion unique de découvrir ce qui reste de cette culture.
Dès que nous descendons du train à la gare de Keisei-Tateishi, nous nous trouvons à l’entrée de l’un des endroits les plus populaires du quartier de Tateishi, la galerie marchande de Nakamise. Mais il est encore trop tôt pour nous remplir le ventre. Nous suivons donc la voie ferrée jusqu’au Suwa-jinja, un sanctuaire datant de la fin du XVIIIe siècle. De là, nous nous dirigeons vers le sud-est jusqu’au pont Hon-Okudo, l’un des nombreux ponts qui enjambent la Nakagawa. Celui-ci a été construit en 1988 en remplacement du précédent bâti en 1930. C’est de ce pont que le mangaka Tsuge Tadao (voir pp. 11-12) plongeait dans la rivière avec ses amis à la fin des années 1940.
La Nakagawa est une rivière large et placide qui divise Katsushika en deux et qui serpente autour de Tateishi avant de rejoindre l’Arakawa, encore plus vaste. Au cours des années 1960, le développement industriel incontrôlé de la région en avait fait un danger pour la santé, mais maintenant que la rivière a été nettoyée, de nombreuses espèces animales y ont de nouveau élu domicile, parmi lesquels des crabes, des tortues et des crevettes d’eau douce. Aujourd’hui, elle reste une voie navigable plutôt fréquentée, et regarder les bateaux et les barges monter et descendre des berges de la rivière ou du pont lui-même – en grignotant quelque chose acheté à Nakamise – peut être une bonne façon de passer la journée. Faites juste attention aux mouettes.