Découverte : La meilleure façon de boire

Un client étranger a séjourné un moment au Japon. C’est sa dernière soirée dans la capitale, il prend son vol retour le lendemain. Que lui conseillez-vous ?
(Nom de la cuvée, année, région, cépage, nom du producteur ou nom du vignoble)

1. Beau Paysage 2009, Yamanashi, Cabernet franc, Okamoto Eishi (Beau paysage)
Charmant, sensuel, surprenant, arôme de temples asiatiques. On ressent la force et la complexité du raisin, on ne peut plus s’en passer une fois qu’on l’a goûté. Celui qui la boit en gardera un souvenir inoubliable.

2. Kido private reserve cuvée Akari 2010, Nagano, Chardonnay, Kidô Akito (Kidô winery)
Très petit producteur, une haute finition. On découvre un chemin en la buvant. La pensée de la bouteille est bien précise, bien charpentée, on a envie de prendre le temps de la déguster. Nous sommes fiers de ce vin japonais.

3. Nana-tsu-mori Multi vintage, Hokkaidô, Pinot Noir, Sôga Takahiko (Domaine Takahiko)
Une ampleur, tout en ayant un noyau. On peut le déguster tout au long du repas. Un vin créé grâce à une connaissance profonde des raisins, qui peut donner de l’énergie avant de repartir dans son pays.

Un amateur de sake vient dans votre restaurant. Il a un a priori sur les vins. Comment faites-vous pour le convaincre ?

Kôshûsan Budôshu, Yamanashi, Kôshû, Furiya Tadao (Kitanoro Jôzô)
Créé avec des raisins bien mûrs. Beaucoup d’umami, équilibré, épais, servi dans une bouteille isshôbin.

Un jeune couple arrive dans votre restaurant. Peut-être sont-ils déjà ensemble, peut-être pas, mais ils se plaisent et ça se voit. Vous avez envie que leur soirée se passe bien, qu’ils sortent de l’établissement un peu plus proches. Que leur servez-vous ?

1. Sans Soufre Blanc, (vin pétillant), Yamagata, Delaware, Kishidaira Noriko (Takeda Winery)
Un vin produit par une vigneronne, la première au Japon à produire de la bulle avec du Delaware, une variété traditionnellement plantée à Yamagata. Un goût pur, universel et rassurant, qui change au fur et à mesure que l’on ouvre la bouteille. Relaxant, destiné à n’importe qui et pour n’importe quand.

2. Koko 10 R Pinot Rosé 2017, Tochigi, Pinot noir, Coco farm
Créé par les vignes de pinot noir les plus anciennes du Japon. Séduisant, beaucoup d’umami, d’élégance et de charme. Un parfum enivrant. Cette bouteille pourrait réjouir la table.

Pour finir, pouvez-vous nous conseiller une bouteille que l’on peut boire seul, à la maison ou dans un restaurant, quand on se sent un peu triste, un peu faible. Une bouteille qui nous donne de la force, qui nous console ?

Kurisawa Blanc, Hokkaidô, cépages mélangés (une dizaine de variétés en moyenne), Nakazawa Kazuyuki et Yukiko (Nakazawa Vineyard)
Ce furent les précurseurs de cette méthode. L’ampleur du Gewurztraminer sans être lourd en sucre. Contour clair. Ce vin va tendrement vous enlever la fatigue et vous donner le courage de continuer à vivre.

Maintenant, c’est à vous de vous plonger dans l’univers du vin japonais.
Sekiguchi Ryôko

informations pratiques
Maison de IsshoVin, 1-9-5, Asakusa, Taitôku, Tôkyô (7 mn de la gare d’Asakusa) Ouvert tous les jours 15h -23h. Tél. 03-6231-5103
Plats à partir de 300 yens (2,5 euros), vin au verre à partir de 600 yens (4,5 euros), bouteille à partir de 3000 yens (25 euros), vin en bouteille Isshôbin à partir de 4500 yens (40 euros).