Sumô fait le poids

Une savoureuse comédie israélienne sur les petits plaisirs de la lutte japonaise.

Herzl et trois de ses amis sont obèses. Originaires de la ville de Ramla, en Israël, ils ne supportent plus le régime alimentaire qu’on leur impose. Sous l’impulsion de Herzl, plongeur dans un restaurant japonais dirigé par un ancien entraîneur de sumo, ils se lancent dans l’apprentissage de cette discipline qui va bouleverser leur existence. Bien que le film de Sharon Maymon et Erez Tadmor ne soit pas un long métrage centré sur la lutte japonaise, mais qu’il se concentre davantage sur le regard que l’on porte sur les personnes en surpoids, Sumô permet néanmoins de faire le tour des nombreux clichés qui entourent ce sport. Souvenons-nous des paroles prononcées par Nicolas Sarkozy avant qu’il ne devienne président de la République. “Comment peut-on être fasciné par ces combats de types obèses aux chignons gominés ? Ce n’est vraiment pas un sport d’intellectuel, le sumo !” avait-il déclaré, montrant déjà son inclination à rejeter tout ce qui ne correspond pas à sa vision du monde standardisée et aseptisée. Dans Sumô, on découvre avec humour que devenir lutteur est un bon moyen de sortir de la marginalisation.
Odaira Namihei

Référence :
Sumô de Sharon Maymon et Erez Tadmor, TF1 Vidéo, 19,90 € – www.ocean-films.com