Retrouver son chez soi

Un sondage de l’Asahi Shimbun réalisé auprès des personnes déplacées après la crise nucléaire montre que près de 80 % d’entre elles veulent rentrer chez elles. Mais l’inquiétude liée aux radiations est très forte. Sans surprise, 70 % des personnes interrogées se prononcent contre l’utilisation du nucléaire alors que  26 % y sont favorables.