Les yakuzas ne sont pas les bienvenus

Le temple Enryakuji, un des hauts lieux du bouddhisme situé à 500 km à l’ouest de Tôkyô, ne veut plus que les yakuzas se rendent dans son enceinte. Le temple abrite les tablettes portant le nom de défunts parmi lesquelles figure celui d’un des parrains du clan Yamaguchi, l’un des groupes mafieux les plus puissants. Il ne souhaite plus que les yakuzas viennent lui rendre hommage.