Abonnement Zoom Japon

Le monde de Mario

poupee-japon

Dès mes premiers pas en France, j’ai toujours rêvé de m’habituer à la vie française. Lorsque j’ai débarqué dans ce pays, c’est comme si je m’étais retrouvée au premier niveau d’un jeu vidéo. Pour pouvoir avancer dans ma nouvelle vie, je devais esquiver des pièges et gagner des points et des options qui pourraient m’aider à me sortir de situations périlleuses ou à trouver des raccourcis.
En France, ce qui me fait le plus mal c’est le vol, surtout celui de papiers d’identité. En ayant été deux fois victime, j’ai dû acquérir des points d’expériences, mais plus le niveau monte, plus les ennemis se montrent rusés. Et comme dit le proverbe : jamais 2 sans 3, on m’a encore tout volé et j’ai failli devoir recommencer le jeu à zéro. Malgré tout, grâce aux points accumulés, j’ai eu moins de souci que par le passé. Je dois néanmoins rester sur mes gardes. Pour faire la demande de duplicata de ma carte de séjour, je me suis rendue à la préfecture de police. Au bout de 4h d’attente, la guichetière m’a donné une convocation, mais le premier rendez-vous ne pouvait être pris que dans trente jours. J’y ai laissé 10 points. Ensuite, pour trouver un nouveau portable, j’allais en acheter un d’occasion sur Internet. Le vendeur était soit disant en voyage d’affaires et m’a dit qu’il m’enverrait son coursier avec l’objet, mais je devais faire d’abord un transfert d’argent. J’ai utilisé 5 points de plus pour comprendre que c’était une arnaque ! J’ai finalement pris une option de secours en demandant à une amie de m’en trouver un pas cher au Japon. Cette affaire s’est conclue très rapidement. Pour la livraison, connaissant les pièges français (pas de livraison, pas d’avis de passage, etc.), j’ai choisi une autre option plus sûre en épuisant un bonus : utiliser une société de transport japonaise.
Quand j’y pense, je me rappelle que je jouais au jeu vidéo au Japon, mais absolument pas en France. En effet, je n’en ai pas besoin ici, car je ne m’ennuie jamais grâce aux événements inattendus qui se présentent sans arrêt dans la vie réelle.
Koga Ritsuko