Le Japon vu du train

La vie semble s'être soudainement arrêtée il y a deux ans autour de la centrale de Fukushima. Cette voie de chemin de fer a l'abandon est la ligne Joban qui traverse la zone des 20 kilomètres.
© Eric Rechsteiner

La vie semble s’être soudainement arrêtée il y a deux ans autour de la centrale accidentée de Fukushima. Cette voie de chemin de fer à l’abandon était, il y a encore deux ans, très fréquentée. La ligne Jôban entre Nippori (Tôkyô) et Iwanuma (préfecture de Miyagi) traverse la zone d’exclusion des 20 kilomètres.