A l’heure de “la pluie de prunes”

Iris dans le jardin Hanbê à Hiroshima. / Angeles Marin Cabello pour Zoom Japon

Voyager dans l’Archipel lors de la saison des pluies réserve de bien belles surprises contrairement aux idées reçues.

Juin est un mois très humide au Japon. Ainsi, lorsqu’il débute par 48 heures de pluie incessante, on peut pardonner aux nouveaux arrivants de croire qu’il s’agit du début de la fameuse saison des pluies. Mais ce n’est pas le cas. “Ce n’est qu’une pluie ordinaire”, corrige un ami japonais. “Alors comment savez-vous que vous avez affaire à une pluie de la saison des pluies ?” “Ce sera annoncé”, lâche-t-il.
En effet, vers la mi-juin, l’Agence Nationale de Météorologie proclame que la saison des pluies a commencé. Il ne se passe en fait rien pendant quelques jours. Comme une sentinelle au sommet d’une tour de guet qui surveille l’approche de hordes ennemies, vous scrutez le ciel à la recherche de signes de nuages noirs. Mais c’est le soleil qui l’emporte. Vous commencez à penser que la saison des pluies de cette année va être un fiasco. Mais c’est à ce moment-là que tout commence.