Abonnement Zoom Japon

Upopoy, Shiraoi, Hokkaidô

Le regard d’Eric Rechsteiner

© Eric Rechsteiner

La relation du Japon avec les Aïnous, population indigène qui a fini par trouver refuge à Hokkaidô, n’a pas toujours été facile. Il a fallu attendre 2008 pour que le gouvernement les reconnaisse comme population indigène et lance une politique à leur égard. Celle-ci se limite cependant qu’à la reconnaissance de leurs droits individuels et à la promotion de leur culture. En témoigne l’ouverture du Musée national Aïnou qui a ouvert ses portes en juillet après plusieurs mois de retard dû à la crise de la Covid-19.