Abonnement Zoom Japon

Photographie : Pour l’amour du tatouage

Untitled, ©Takagi Akimitsu, courtesy Pascal Bagot

Après être tombé presque dans l’oubli, l’irezumi (tatouage) a retrouvé droit de cité au Japon (voir Zoom Japon n°65, novembre 2016). Depuis une vingtaine d’années, sous l’influence de la culture américaine et d’idoles du show-biz, des salons de tatouages ont désormais pignon sur rue dans les quartiers branchés, tels que Harajuku ou Kôenji à Tôkyô, alors qu’auparavant les tatoueurs exerçaient discrètement et que le tatouage était associé à la criminalité. La galerie &CO119 propose jusqu’au 23 janvier 2021 une belle exposition autour des travaux de 5 artistes (Achim Duchow, Irina Ionesco, Chloé Jafé, Takagi Akimitsu et Watanabe Hitomi) qui ont surtout exploré l’art du tatouage dans l’univers interlope où se faire tatouer participe moins d’un effet de mode que d’un style de vie.
119 rue Vieille du Temple, 75003 Paris
mercredi — samedi 12h – 19h