Les petits plaisirs de Ryôko

livre-lastringent-sekiguchi-ryoko

Sekiguchi Ryôko a de nombreuses passions. Elle aime la littérature qu’elle traduit avantageusement en français ou en japonais. Elle ne manque pas d’intérêt pour  le manga dont ses traductions ont permis de faire connaître quelques grands noms. Elle adore la cuisine et elle nous en fait profiter de plusieurs manières. Cette fille de cuisinière est depuis un an en résidence à La Cocotte, haut lieu de la gastronomie littéraire. Située dans le 11ème arrondissement de Paris, cette “librairie du goût” accueille régulièrement des rencontres entre l’écrivain japonais et des maîtres de la cuisine pour des échanges passionnants. Elle édite également des livrets (dont le tirage est malheureusement limité à 500 exemplaires) qui contiennent des textes de grands écrivains japonais et traduits par Ryôko. De petits trésors qui mettent souvent l’eau à la bouche. La traductrice aurait pu se contenter de cela, mais elle a décidé de poursuivre dans la même voie avec la publication, en mars 2012, de deux ouvrages L’Astringent et Manger fantôme aux éditions Argol. Le premier est tout à fait passionnant, car il entraîne le lecteur dans un voyage au cœur de la langue japonaise avec ses différentes définitions de l’astringence. L’auteur a, en plus, eu l’excellente idée de publier à la fin de l’ouvrage quelques recettes.
Sekiguchi Ryôko, L’Astringent, éd. Argol, 12,50 €