Cinéma : Ne pas oublier Fukushima

Sorti le 6 mars dans les salles de l’Archipel, Fukushima 50 est le premier long métrage consacré ouvertement à l’accident nucléaire de Fukushima Dai-ichi. Il aura donc fallu attendre neuf ans pour que le sujet soit abordé par un cinéaste qui a pris soin de s’appuyer sur le travail du journaliste Kadota Ryûshô, auteur d’un très intéressant livre d’entretiens avec les principaux protagonistes de cette catastrophe. Il s’agit de montrer comment le séisme puis le tsunami du 11 mars 2011 ont été vécus à l’intérieur de la centrale. Sur le plan de la dramatisation, le film est plutôt réussi d’autant plus que de gros efforts ont été consentis pour la création des décors. Il permet également de saisir à quel point les opérateurs ont eu des choix difficiles à trancher.

Fukushima 50, de Wakamatsu Setsurô. 122 mn. Avec Watanabe Ken, Satô Kôichi.