Abonnement Zoom Japon

Okutama, une autre facette de Tôkyô

A la jonction des rivières Tama et Nippara. / Alissa Descotes-Toyosaki pour Zoom Japon

A deux heures de la capitale, une nature luxuriante et dépaysante ravit les amateurs de camping et de randonnées.

Au bord de la rivière, une dizaine de campeurs achèvent de déguster un barbecue tardif, dans les volutes de fumée de bois. A deux heures de Tôkyô par le train, le camping de Hikawa dans la commune d’Okutama est une véritable aubaine pour beaucoup de citadins qui aspirent à “rompre la routine” le temps d’un week-end. Installée devant sa tente, Numaga Haruka sirote une bière dans sa chaise pliante en regardant avec satisfaction son feu crépiter. Tout autour de nous, une forêt qui plonge sur les eaux bleues de la rivière Tama. “C’est la première fois que je campe et je me débrouille pas mal !” lance Haruka en découpant des tsukemono, légumes macérés, sur une planche tenue en équilibre sur ses genoux. Arrivées tardivement, nous commençons juste à nous installer alors que la plupart des campeurs plient bagages en cette fin de week-end. Seuls restent quelques aficionados, qui préparent déjà le repas du soir. “De vrais pros !” s’exclame Haruka en regardant l’organisation parfaite de leur espace où rien ne semble superflu. Plus habituée au confort des ryokan, ces auberges traditionnelles, cette Tokyoite de 40 ans adepte des boîtes de nuit a dû s’y prendre à trois fois pour faire rentrer tout son matériel dans son énorme sac à dos. Puis porter cette lourde charge depuis la gare d’Okutama, en s’arrêtant sur la route pour faire les courses pour le repas. Heureusement, le camping de Hikawa loue tout le matériel de cuisine et dispose aussi d’un café restaurant pour ceux qui n’arriveraient pas à allumer un feu !